Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ombre D'au Clair

  • : Au clair de la lyre
  • : Textes littéraires, portraits d'auteurs, critiques de livres, nouvelles, chansons, poèmes, roman, récits de voyages, les publications de votre année de naissance et la rubrique Lu et entendu recemment.
  • Contact

Au clair de la lyre

   

 Photo027.jpg 

 

"Votre âme est un paysage choisi

Que vont charmant masques et bergamasques

Jouant du luth et dansant et quasi

Tristes sous leurs déguisements fantasques"


 

Paul Verlaine, Fêtes galantes.   

   

Rechercher Un Article

fredonner états créer poèmes chansons critiques livres clair courtes l'étagère vidéo nouvelles textes entendus annuaire temps voyages belles l'écriture lecteurs
 
on web on site

A découvrir


                  
        L'actualité du livre en continu


 



         

             Sur les ondes d'Au clair :
 
 

 



 


 

 


 

 

 



  



 Le temps de lire : 
 

 

 

Contact

 

 

 M'écrire

   ajouter aux favoris 

 

 

                                                                

                                                                                                                           

                                                                        
                                                                                                                




               Bienvenue dans ce refuge littéraire,
               Toi, voyageur, explorateur ou simplement égaré,
               Des romans, des poèmes, des nouvelles, des chansons,
               Des auteurs, des chanteurs ou tous autres écrivains…
               Tu te trouves, ici, dans le coeur
               De ceux qui aiment, de ceux qui vivent
               Dans un autre univers, parallèle et nuageux.
               Un monde onirique, imaginaire, fantasmé
               Un espace crée pour continuer de rêver…

                                                

7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 11:35

 

20131007_112254.jpg

Comme je vous l’indiquais l’autre jour dans mon billet, Les nouveautés d'Au clair de la lyre, je me suis enfin replongée dans mon dossier vert, celui qui renferme tous mes trésors, des bouts de papier griffonnés sur un bout de table ici ou là,  à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, puis abandonnés, oubliés au fond d’un tiroir, dans un livre, voire même, pour les plus intimes, au fond de mon placard à sous-vêtements.

J’ai donc ouvert ce dossier et j’ai passé plus d’une heure à redécouvrir et relire des bouts d’histoires, des réflexions sur la vie, des poèmes. Peu à peu, j’ai remonté le temps. J’ai lu quelques notes concernant mon nouveau roman puis j’ai remonté le fil de ma vie jusqu’à ma première courte nouvelle écrite au lycée. J’ai retrouvé mes états d’âmes, mes rêves et mes peurs d’adolescente puis de jeune adulte.

J’ai extrait quelques feuilles de ce méli-mélo au fil de mes lectures que j’aimerai partager avec vous.

La première de ces feuilles est un petit texte que j’ai retrouvé à la fin de ma chemise donc au début de ce qui sera ma vie d’écrivaine. Je ne sais pas précisément de quand il date mais certainement d’une petite quinzaine d’années au moins. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse le découvrir.

 

 

« Aujourd’hui, je voudrais simplement vous parler du plaisir d’écrire. Pour expliquer ma passion des lignes noircies frénétiquement parce que, à un moment donné, il faut tout déballer. Les histoires de styles c’est de la mise en page mais ce qui compte c’est l’histoire que chacun a à raconter. Inventée ou vécue, elle permet de se livrer, de partager, voire expliquer. Personnellement, j’écris depuis l’enfance. Et toujours avec le même plaisir. Celui de me confier et de rêver. Comme des larmes versées pour l’histoire terminée ou récemment commencée. Par amour. De la littérature, des autres. Pour partager des sentiments. Des poésies, des romans, des nouvelles, des textes sans étiquettes. Commencés, terminés ou oubliés dans un coin de ma tête ou dans une page au fond d’un dossier, sur des feuilles de cours, dans la voiture, dans un vieux carton. Des feuilles mouillées par les pleurs, par la pluie, par l’orage, en été, en hiver. Partout les lettres ou le plaisir de reconstituer des morceaux de vies. Créer des situations espérées, craintes ou rêvées. Construire un nouveau monde. Qu’il soit meilleur ou qu’il permette de donner ou redonner vie à des personnages réels ou fictifs. La littérature, c’est la liberté de penser, d’imaginer, de rêver. A partir de quelques règles, toutes les combinaisons sont possibles. Pour le bonheur de tous les lecteurs avides de rencontrer l’Histoire qui les fera vibrer, qui les emmènera plus loin dans l’espoir, un jour, de trouver celle qui bouleversera leur vie, les changera à jamais, leur fera apercevoir un petit moment d’éternité et de bonheur. »


Partager cet article

Repost0