Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ombre D'au Clair

  • : Au clair de la lyre
  • : Textes littéraires, portraits d'auteurs, critiques de livres, nouvelles, chansons, poèmes, roman, récits de voyages, les publications de votre année de naissance et la rubrique Lu et entendu recemment.
  • Contact

Au clair de la lyre

   

 Photo027.jpg 

 

"Votre âme est un paysage choisi

Que vont charmant masques et bergamasques

Jouant du luth et dansant et quasi

Tristes sous leurs déguisements fantasques"


 

Paul Verlaine, Fêtes galantes.   

   

Rechercher Un Article

fredonner états créer poèmes chansons critiques livres clair courtes l'étagère vidéo nouvelles textes entendus annuaire temps voyages belles l'écriture lecteurs
 
on web on site

A découvrir


                  
        L'actualité du livre en continu


 



         

             Sur les ondes d'Au clair :
 
 

 



 


 

 


 

 

 



  



 Le temps de lire : 
 

 

 

Contact

 

 

 M'écrire

   ajouter aux favoris 

 

 

                                                                

                                                                                                                           

                                                                        
                                                                                                                




               Bienvenue dans ce refuge littéraire,
               Toi, voyageur, explorateur ou simplement égaré,
               Des romans, des poèmes, des nouvelles, des chansons,
               Des auteurs, des chanteurs ou tous autres écrivains…
               Tu te trouves, ici, dans le coeur
               De ceux qui aiment, de ceux qui vivent
               Dans un autre univers, parallèle et nuageux.
               Un monde onirique, imaginaire, fantasmé
               Un espace crée pour continuer de rêver…

                                                

6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 00:30

photo_3045555.jpg

 

 

Putain de samedi soir,

Seule dans le noir

Soir auquel je voudrai encore croire.

Soir sans lune, soir sans dune

La hune de mon rêve

Devient un cauchemar

Et s’enfonce dans les flots.

Ne s’offre à moi aucune trêve,

Qu’un traquenard.

Ne reste que les mots.

Les mots de vous à moi,

Les mots auxquels je crois.

Les mots d’un jour,

Les maux de toujours ;

La croix et la bannière d’une solitude plénière

Que vous seul, face à vous-même,

En sorcier, en sorcière,

Pouvez vaincre, avec des « je t’aime ».

Partager cet article

Repost0

commentaires